La reconversion professionnelle adulte : les étapes clés

La reconversion professionnelle adulte : une véritable aventure !

Se lancer dans une reconversion professionnelle adulte est un choix qui nécessite clarté, audace et ténacité. Même si chaque personne a un parcours unique, on relève néanmoins différentes phases quand on souhaite se reconvertir professionnellement. Les reconnaître permet de mieux les appréhender et les dépasser.

 

Reconversion professionnelle adulteSe reconvertir professionnellement : 7 étapes

Soyons francs : décider une reconversion professionnelle adulte est un engagement courageux qui impliquera un certain dépassement de soi face aux difficultés. Celles-ci seront de nature différente, et selon le caractère de chacun, elles seront plus ou moins faciles à surmonter. Elles sont néanmoins inhérentes à tout changement de situation.

Pour vous donner quelques repères dans cette aventure, voici les 7 étapes clés que vous pouvez traverser si vous souhaitez vous reconvertir professionnellement :

 

1 – “Je ne me sens pas à ma place dans mon travail”

Avant de se reconvertir professionnellement, le point de départ, c’est une forme de mal-être, une prise de conscience de ne pas se trouver au bon endroit, d’avoir fait une erreur de parcours. Les symptômes sont variés : difficulté à se lever le matin, perte de motivation, manque de sens au travail, angoisse du dimanche soir… En poste ou en recherche d’emploi, le travail ne donne plus le goût de l’effort.

 

2 – “J’aimerais m’ouvrir à d’autres horizons professionnels, mais quoi ?”

Imprégné de l’environnement professionnel dans lequel on a toujours évolué, empreint des modèles établis, il est souvent bien difficile de véritablement regarder ailleurs pour trouver sa nouvelle voie professionnelle. C’est encore plus vrai lorsqu’on est toujours en poste. A ce moment-là, on ressent le sentiment d’être perdu et on cherche des sources d’inspiration.

 

3 – “Je cherche seul(e), mais en vain”

Quand on entame cette quête de reconversion professionnelle adulte, le premier réflexe est de chercher seul, puisqu’on est a priori la personne la mieux placée pour évaluer sa propre motivation et les compétences acquises. La clé pour franchir cette étape et passer au stade suivant, c’est de se fixer une échéance, de 2 mois à 6 maximum par exemple, si on est en poste.

On peut aussi être tenté de demander l’avis de l’entourage, souvent en vain. Parés de bonnes intentions mais non qualifiés pour la reconversion professionnelle adulte, les proches sont souvent influencés par leurs propres croyances et projections. Leurs conseils risquent de manquer de pertinence pour soi.

 

4 – “Je me décide à demander de l’aide extérieure”

Il y alors un cap à passer : décider de se faire accompagner pour changer de voie. Il faut comprendre qu’il n’y a aucune gloire à trouver sa vocation professionnelle seul(e), c’est un processus complexe et qui présente de nombreux pièges. En réalité, le soutien d’une personne tierce, neutre et bienveillante, facilite et accélère la démarche. En dehors de la situation, elle peut véritablement apporter toute son objectivité et son expertise.

 

5 – “Je sais ce que je veux faire, mais j’ai peur de me lancer”

Grâce à la clarté qui émerge peu à peu, un projet de reconversion professionnelle se dessine. Pour le concrétiser, il va falloir ajouter un ingrédient clé : l’audace. À un moment ou à un autre, quelle que soit l’ambition, il va falloir oser passer à l’acte. Il ne s’agit pas de tout plaquer du jour au lendemain sans avoir posément réfléchi, mais de le faire par étapes, et au moment opportun, faire un pas de plus pour réaliser, concrétiser le projet. À vrai dire, arrive un point où la saturation est telle qu’elle surpasse la peur, soit par lassitude excessive (« J’en ai tellement marre ») soit par enthousiasme naturel (« J’en ai tellement envie ! »).

 

6 – “Je suis fier(e) de m’être lancé(e)”

Le meilleur arrive à ce moment-là. Le fait d’agir pour changer de voie professionnelle et d’oser renforce l’estime de soi. Chaque acte accompli vers le but désiré aide beaucoup pour réussir. C’est en quelque sorte un cercle vertueux qui se met en place, car plus on passe à l’action, plus on obtient de résultats, plus on est motivé pour aller plus loin pour se reconvertir professionnellement.

C’est important d’être soutenu aussi dans cette phase, pour rester focalisé sur l’objectif et constant dans les efforts : il pourrait y avoir quelques revers. Quant aux réussites, elles doivent être célébrées sans pour autant se reposer sur ses lauriers.

 

7 – “Je suis si heureux de m’être reconverti professionnellement, jamais je ne retournerai en arrière!”

Au final, lorsque l’on se trouve enfin au bon endroit, lorsqu’on a accompli ce parcours et que l’on a atteint le but, on prend conscience du chemin effectué. Les obstacles surmontés s’estompent dans le souvenir. La fierté est légitime, car le meilleur de soi s’est révélé au cours de cette aventure.

Certains se demandent même « Mais comment ai-je pu faire mon précédent métier pendant autant de temps ? ». Eh oui ! On regrette parfois de ne pas l’avoir fait plus tôt ! Pourtant, tout arrive au parfait moment, à la seule condition… de le déclencher !

reconversion professionnelle adulteC’est pourquoi j’ai créé le BILAN DE SENS©, une alternative innovante au bilan de compétences afin de trouver sa voie rapidement et d’envisager une reconversion professionnelle adulte sereine, basée sur le Sens ! Et, même en étant préparé, il est tout de même plus simple d’être accompagné(e) dans le passage de toutes ces étapes 🙂

PRENEZ LE CHEMIN POUR VOUS RECONVERTIR PROFESSIONNELLEMENT