Le gâchis de talents concerne 74% des français, en faîtes-vous partie ?

Gachis de talentsLe 27 janvier 2017, l’association d’entrepreneurs du changement Ticket for Change et le cabinet d’études Occurrence publiaient une étude inédite : mesurer le “gâchis de talents” en France. La démonstration est désormais faite de l’intuition qui m’a amenée à créer le Bilan de Sens©. 2 000 français de + 18 ans, représentatifs de la population ont été interrogés. Le constat est sans appel : 94% des français souhaitent agir, contribuer à l’amélioration de la société, mais 20% seulement sont déjà passés à l’action, dont 6% seulement dans le cadre de leur activité professionnelle. Le terme de gâchis de talents s’impose alors. Dans notre vie nous passerons en moyenne 80 000 heures au travail ! Quelle frustration que de ne pas les passer à réaliser ce pour quoi nous sommes faits ?

 

Gâchis de talents : de quoi parle t-on ?

Le talent, c’est ce don inné qui vous singularise. Par opposition à la compétence qui se caractérise par l’addition de savoir-faire acquis au long de la vie. Le talent, c’est ce que vous faites naturellement, avec facilité, et surtout avec plaisir. Quand votre talent se met en oeuvre, vous ne voyez plus le temps passer, vous n’avez pas l’impression de travailler, point d’effort. Tel l’artiste plongé dans la création de sa toile, le talent ne nécessite aucun effort pour se réaliser. C’est un ressourcement.

Notre système éducatif étant construit dans l’objectif de nous donner un socle de compétences égal et nécessaire pour nous préparer à l’intégration dans la société. Guère de place est faite à cultiver ses talents singuliers, qui pourtant nourrissent notre créativité, notre potentiel relationnel et donc notre épanouissement. 

Ce sont alors nos compétences, et non nos talents, qui vont nous guider dans notre vie, au rythme des notes obtenues. Ces mêmes compétences qui vont conditionner notre intégration et progression professionnelle. D’ailleurs, les entretiens annuels évaluent avant tout ces compétences acquises, ou à développer… C’est encore la compétence qui est au cœur des échanges lorsqu’un doute s’immisce dans la trajectoire et que l’on se tourne alors vers un “bilan de compétences”…

Le talent, c’est ce à quoi nous aspirons au plus profond de nous-même. Par l’éveil de la quête de sens au travail que nous sommes de plus en plus nombreux à rechercher dans la vie, la reconnexion à ses talents innés est un pré-requis. C’est l’essence même du Bilan de Sens© que j’ai créé en 2012 : plutôt que de faire un bilan de vos compétences, je vous propose de faire le bilan de vos talents !

Le Bilan de Sens, l’outil pour passer de l’envie à l’idée

Thanh Nghiem, Fondatrice Institut Angenius – dans l’étude Ticket for Change/Occurrence :

« Tout d’abord apprendre à se connaître, son histoire, ses talents, et ainsi avoir plus confiance en ses propres atouts. Car tu ne peux pas jouer aux cartes si tu ne connais pas les cartes que tu as en mains. »

L’étude Ticket for Change/Occurrence nous enseigne que sur les 94% sondés qui ont envie d’agir, 15% ont des idées. Soit près de ⅔ des personnes qui ont bien l’envie mais n’ont pas l’idée qui leur corresponde. ⅔, c’est aussi la part des français qui aimeraient travailler dans le secteur de l’ESS (Economie Sociale et Solidaire) : avoir un métier qui, a priori, a du sens.

La méthode d’accompagnement que j’ai créée puise son origine dans cette volonté d’accompagner chacun à trouver l’idée qui l’anime. A (re)découvrir ses talents oubliés ou cachés.

Passer de l’idée à l’action : du gâchis de talents au sens au travail

gachis de talents

Les résultats de l’étude Gâchis de talents, par Ticket for Change et Occurrence (Janvier 2017)

“Il y a plein de gens qui veulent entreprendre mais il faut se poser avant tout la question de ce que l’on veut apporter à la société.” Adrien Aumont, fondateur de Kiss Kiss Bank Bank – dans l’étude Ticket for Change/Occurrence.

Identifier ses talents ne suffit pas, encore faut-il savoir dans quelle direction les mettre en oeuvre. C’est toute la force d’un Bilan de Sens : il va mettre vos talents en mouvement. Savoir dans quelle direction, dans quel “sens” les orienter.

L’étude de Ticket for Change/Occurrence le démontre, en étudiant les freins et leviers de ceux qui ont agi. Le principal levier de ceux qui ont activé leur talent l’ont fait car ils avaient confiance en eux, à quasi égalité avec le temps qu’ils se sont accordés pour se réaliser.  

Cette leçon est précieuse, comparée aux freins de temps et d’argent évoqués par ceux qui n’osent pas réaliser leur envie. S’offrir le temps de se recentrer sur ses talents est essentiel. C’est tout l’intérêt d’un coaching de Bilan de Sens : du temps pour prendre confiance en soi, en ses talents, et pour savoir comment les mettre en oeuvre en donnant du sens au travail.

S’éveiller avec un mentor !

Le conseil de Jean-Paul Delevoye Ancien président du CESE – dans l’étude Ticket for Change/Occurrence :

« Restez libre ! Faites un pas de côté, prenez du recul. Libérez vous, rêvez, contestez, foncez ! Et je vous conseille la règle des 3 tiers. Passez un tiers de votre temps à réfléchir à votre éveil avec vous-même. Passez un tiers de votre temps à vous éveiller avec quelqu’un, avec un mentor. Passez un tiers de votre temps à transmettre à quelqu’un. »

Pour changer de regard sur votre parcours, pour avoir un miroir honnête pour vous reconnaître, faites appel à un coach qui saura vous aider à vous révéler à vous-même. Alors, stop au gâchis de talents ! La société a besoin de vos talents !

ET SI LE SENS AU TRAVAIL ÉTAIT L’OUTIL POUR LUTTER CONTRE LE CHÔMAGE ?